English

Soutenir la filière bois

Présentation de la ressource forestière du Pays d’Arlanc

La forêt occupe une place importante sur le territoire du Pays d’Arlanc avec un taux de boisement moyen de 53 % (source IFN).

Bois

Les taux de boisement sont très variables d’une Commune à l’autre :
Communes Superficie (ha) Surface totale de la Forêt(ha) Taux de boisement
ARLANC 3228 792 25%
BEURIERES 1630 831 51%
CHAUMONT-LE-BOURG 824 377 46%
DORANGES 1947 1220 63%
DORE-L’EGLISE 2740 982 36%
MAYRES 1244 561 45%
NOVACELLES 1440 688 48%
SAINT-ALYRE-D’ARLANC 2411 1636 68%
SAINT-SAUVEUR-LA-SAGNE 781 445 57%

Essentiellement résineuse et à 90% privée, elle peut se diviser en 3 types :

Bois

L’ensemble de la forêt résineuse est productif mais reste sous exploité. Une importante ressource de bois pourrait être mobilisée sans décapitaliser la forêt.

Outre la ressource de bois que possède le territoire, on dénombre de nombreuses industries de première et deuxième transformation du bois. Les scieries se concentrent principalement dans la vallée Arlanc-Ambert avantagée par le passage d’un axe routier important.

Bois

La forêt résineuse est une zone d’approvisionnement non négligeable pour ces industries en pleine expansion, d’autant plus que la forêt présente un bois de qualité.

Ainsi une meilleure mobilisation de la ressource permettra un développement de la filière forêt-bois et de l’économie locale.

Faciliter l’exploitation forestière : les schémas de desserte et voiries

Les schémas de desserte des massifs forestiers

Les schémas de desserte permettent de prévoir les équipements de voirie dans le cadre d’une approche globale intégrant les paramètres économiques (optimisation de la mobilisation de la ressource), sociaux (exigence d’accès des autres usagers), environnementaux (protection des milieux fragiles) ainsi que les contraintes réglementaires, physiques et foncières.

Depuis 2002, la CCPA a réalisé 3 schémas de desserte forestière, couvrant l’ensemble de son territoire. Ils ont permis de prioriser les aménagements de voirie les plus urgents et de définir les réalisations à venir afin d’assurer une desserte des massifs satisfaisante.

L’aménagement de voiries forestières

Sur la base de ces schémas, la CCPA a aménagé de nombreuses voiries forestières.

Voirie Fersanges – Chomelix : Communes de Doranges et de Saint-Alyre- d’Arlanc, longueur de 1,750 km avec création et élargissement de l’emprise existante, les travaux ont été réceptionnés au mois de novembre 2001 pour un montant d’opération de 81 332,72 € HT.

Voirie Chard – Aubapeyre : communes de Doranges et de Saint-Alyre- d’Arlanc, longueur de 1,3 km permettant de desservir un massif intéressant (sapinière, pineraies et plantations de douglas et épicéas), les travaux ont été réceptionnés au mois d’octobre 2006 pour un montant d’opération de 54 254,40 € HT.

Voirie de La Garde : commune de Saint-Sauveur la Sagne, permet de desservir une sapinière de plus de 100 ha en partie inexploitables, composée d’une route forestière accessible aux camions et de deux pistes de débardage, longueur de 5,5 km, fin de chantier en décembre 2009.

Voirie de Best-Chadenas : communes de Novacelles et Saint-Bonnet-le-Chastel.

Voirie de Lostrévy : commune de Doranges et Saint-Bonnet-le-Bourg

Voirie de Firminges : commune de Beurrières.

Prochaines tranches de voiries en 2013 sur les communes d’Arlanc (la Motterie/Vivic) et de Chaumont-le-Bourg (Bois-Rond).